SAPOUSSE, OÙ EN SONT LES PROJETS ?

BILAN DES 3 DERNIERS MOIS :
SAPOUSSE MADAGASCAR

Les campagnes malgaches sont caractérisées par des sols pauvres et fragiles avec une végétation très peu fournie témoin des passages répétitifs des feux de brousse. Les parcelles boisées se font rares et restent dispersées en petits îlots. De plus, les retombées pluviales sont insuffisantes et mal réparties sur le territoire. Alors qu’il pleut très régulièrement sur les côtes Nord et Est du pays, les Hautes Terres et plus particulièrement le sud de l’île souffrent d’une sécheresse intense. Cette situation favorise un microclimat très aride. L’agriculture et l’élevage, les deux principaux secteurs d’activités économiques de Madagascar, sont alors menacés par cette situation qui ne cesse de se généraliser. 

Il ya actuellement 2 projets SAPOUSSE en cours à Madagascar. Il s’agit de projet de reforestation suite aux aléas de de la nature : des zones ont été rasées. C’est pour cette raison que l’on intervient en réalimentant les zones de néant (afforestation). Le premier est un projet d’accoudement et le second celui de parrainage. 

PROJET D'ACCOMPAGNEMENT
AU VILLAGE DE TSRAHONENANA

36 familles migrantes sont bénéficiaires du projet MAITSOANALA  qui se réalise au village de Tsarahonenana sur une surface de 8 hectares au total dont 6,5 hectares pour les arbres forestiers et 1,5 hectare pour les arbres fruitiers.   

Ce projet d’accompagnement consiste à : 

– FORMER 

– SENSIBILISER

– FAIRE UN SUIVI TRÈS PEDAGOGIQUE

Les arbres protégeront les zones des aléas climatiques et cela servira également à générer des activités de revenues.  

LOCALISATION

 
Lieu : Village de
Tsarahonenana, Antakavana
District : Ankazobe
Région : Analamanga
Pays : Madagascar

 

PHASE 1 & 2

Deuxième sensibilisation/formation sur l’importance et la valeur de l’environnement. 

Pour la délimitation du terrain de reboisement, les matériaux achetés (bois ronds, pinceaux, white spirit, peinture) ont été utilisés pour le piquetage. Les bénéficiaires ont effectué un travail HIMO pour la préparation de la plantation : canalisation et trouaison.

PHASE 3 & 4

Les jeunes plants ont été achetés et récupérés à Tanà pour être transportés à Ankazobe.

Un camion a été loué pour assurer le transport. Avant le reboisement, un petit rappel a été sur les différentes étapes à suivre pour la plantation a été effectué par le technicien. La plantation est accomplie pendant 2 jours. 

PHASE 5

3 points de vente de vaches laitières à Antsirabe ont été prospectés.Le docteur vétérinaire responsable du point de vente choisi a accueilli l’équipe et a donné des conseils importants pour avoir un bon résultat.  Les deux vélos pour le transport de lait ont été achetés. 

DIFFICULTÉS & SOLUTIONS

Chaque projet, bien qu’il soit organisé en amont, peut rencontrer des difficultés. C’est en partie pour cela que parfois les projets prennent un peu plus de temps à être réalisés. 

1/ 

Difficultés rencontrées : il nous était difficile de trouver de grands nombres de bananiers, normalement prévu à 360 pour les 36 familles. Peu de nombre de Grevillia était disponible sur le marché. 

Solution proposée : 36 bananiers étaient disponibles sur le marché par des bibaciers. Alors, nous les avons ajoutés. D’autres espèces ont été achetées pour compléter les Grévillia prévus : Jacarandas, flamboyants.

 2/

Difficultés rencontrées : aucun centre d’élevage à Tsiroanomandidy ne dispose de vaches laitières. Il a fallu chercher ailleurs. Vu l’éloignement du centre fournisseur, le transport des vaches laitières en période de pluie cause un risque pour leur santé.

Solution proposée : l’achat et le transport se feront pendant la période sèche (vers le mois de Juin). Deux permanents (formateurs) avec deux responsables seront formés à Antsirabe.

PROJET DE PARRAINAGE À BETROKA

Le site Isoanala du district de Betroka est une zone rurale située dans la partie ouest de la région d’AnosyLe climat est tropical sec mais est devenu semi-aride au fil des temps à cause du changement climatique. Le projet d’agroforesterie est le seul qui a pour objectif de développer, d’épanouir la vie des familles et de donner des héritages environnementaux aux enfants. 

LES ÉTAPES DU PROGRAMME

Nous avons commencé par identifier des familles volontaires pour travailler avec nous et se
lancer dans l‘agroforesterie familiale. Puis, nous avons a mis en place une formation aux techniques durables de plantation, et enfin nous avons fait des visites de terrain pendant lesquelles nous avons livré les packs.
 
Une première moitié des plants ont été alors mise en terre par les agriculteurs alors que l’autre moitié, constituée de plantules, ont été plantée en serre. Une fois que les jeunes pousses auront atteint la maturité nécessaire pour être plantées en terre, les familles auront accès aux pépinières qui se trouvent en périphérie des villages.
 
En attendant de pouvoir vendre le fruit de leur travail, les familles ont reçu dans chaque pack quatre poules et un coq, leur permettant de mettre en place une activité génératrice de revenus temporaire. Les bénéficiaires ont également des foyers de cuisson améliorée qui leur permettent de limiter leur consommation de bois de chauffe et de cuisson et donc de réduire leurs émissions de C02.

CONTENU DU PACK

 

NB : afin que les bénéficiaires restent motivés et engagés la distribution se fait petit à petit.

OÙ EN EST LE PROJET ?

1-  Actuellement suivi des plantations sur les 3 régions = Betroka, Bongolava et Itasy (200 familles).

2-  En juin – juillet = distributions des FCA, des poules et formation/sensibilisation par le pépiniériste auprès des bénéficiaires. 

En septembre : il restera les plantes à distribuer quand la saison des pluies sera passée pour les 50 familles de la région de Betroka Isoanala.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *