La crise de l’eau au Bangladesh

By 22 novembre 2019Non classé

Depuis le lancement de notre campagne Water Sponsor en Avril 2019, une dizaine de puits mécanisés ont pu être construits dans la région de Naogaon au Bangladesh. C’est une véritable réussite pour nos donateurs et voici l’un des tout premiers projets qu’ils ont permis financé : 

Le Bangladesh, un pays en grande difficulté 

Le Bangladesh a accueilli plus de 700 000 réfugiés Rohingyas ces 10 dernières années. Pourtant, les habitants de ce pays sont très pauvres et ont également de grands besoins, notamment en eau mais la plupart des ONG se concentrent sur l’aide aux réfugiés Birmans.

LIFE a donc décidé d’aider les bangladais en implantant 10 puits. Les actions se sont concentrées principalement dans le district de Naogaon de la division de Rajshahi, au nord-ouest du Bangladesh (et situé à la frontière avec l’Inde). Il s’agit d’une région agricole, où l’on cultive du riz mais aussi des pommes de terre, des légumineuses, des mangues … Sa population s’élève à 2,6 millions d’habitants.


Pluies diluviennes, cyclones…

Dans cette région, les effets du dérèglement climatique constituent une réalité quotidienne. Aux périodes d’intense sècheresse de novembre à juin succèdent des pluies diluviennes et des cyclones de plus en plus fréquents et violents pendant la mousson de juillet à octobre.  

Au cours de la saison sèche, l’accès à l’eau constitue un problème majeur. D’années en années, le niveau des nappes phréatiques a considérablement baissé. 

 

Trouver l’eau est difficile 

Aujourd’hui, il faut forer l’eau jusqu’à 40 mètres, voire 50 ou 60 mètres à certains endroits. Les raccordements à l’eau du réseau sont inexistants dans les zones rurales et chaotiques dans les villes. 

Dans les villages et les hameaux, les puits mécanisés installés par le gouvernement sont souvent de mauvaise qualité, obsolètes ou inutilisables par manque d’investissements.

 

Entre juin et septembre 2019 ce sont 10 puits mécanisés qui ont été installés dans le district de Naogaon, en sachant qu’un puits permet d’apporter de l’eau à 300 et 600 bénéficiaires. Soit environ 5000 personnes en tout ! 

Merci à tous pour votre générosité et sachez que ce n’est que le début de l’aventure Water-Sponsor. D’autres projets arrivent très bientôt et nous ne manquerons pas de vous en informer lors d’un prochain article. 

D’ailleurs avez-vous une petite idée de ce qui se prépare dans les coulisses de Life ONG ? N’hésitez pas à donner votre réponse en commentaires. 

En attendant nous vous laissons avec quelques photos des puits réalisés : 

Leave a Reply