Le mois dernier :
+2 350 000 Repas offerts
+152 Puits offerts
+16 288 Arbres offerts

SÉCHERESSE : DOIT-ON S’INQUIÉTER ?

LE TEMPS PRESSE : NOUS DEVONS AGIR !

Les rapports du GIEC montrent qu’il est temps d’agir, avant qu’il ne soit trop tard. 

Le climat se réchauffe, les sécheresses s’intensifient… mais ces phénomènes n’existent-ils pas depuis toujours ? Pourquoi parler de changement climatique ? 

Canicules, inondations, sécheresses, incendies…tous ces événements météorologiques sont de plus en plus fréquents et surviennent en même temps dans des endroits différents de la planète. Elle est là, la crise climatique

MAIS COMMENT AGIR CONTRE LA SÉCHERESSE ?

50°C. La plupart d’entre vous qui lisez cet article n’avaient jamais connu cette chaleur. Pourtant, c’est la température qu’atteignent en ce moment certaines régions d’Inde et du Pakistan. Savez-vous à quel point cette chaleur est invivable ? Les oiseaux dans ces zones suffoquent et tombent du ciel en s’écroulant au sol ! 

Et évidemment, les sécheresses menacent les champs agricoles : pas de pluie depuis longtemps donc les cultures brûlent. Résultat ? La sécheresse réduit gravement les récoltes, et la famine touche de plus en plus de familles. 

Les conséquences sont tellement immenses que l’on se sent  au premier abord très impuissant. 

Mais c’est faux ! Ensemble, nous pouvons agir : 

En construisant des puits et des châteaux d’eauChez LIFE, le développement de projets d’eau et d’assainissements, notamment de puits, est au coeur de nos actions.

En plantant des arbres fruitiers dans les zones ayant subi de plein fouet les conséquences de la sécheresse. Chez LIFE, à travers notre programme SAPOUSSE, nous luttons chaque jour contre la déforestation en restaurant les forêts disparues et en permettant aux populations locales de vivre de leur agriculture.  

En distribuant des colis alimentaires aux familles qui se retrouvent touchées par la famine, leur bétail et leur production agricole ayant quasiment disparu. Chez LIFE, grâce à notre campagne 1€=1REPAS, nous intervenons auprès des familles qui peinent à se nourrir. 

SÉCHERESSE À MADAGASCAR

Le mois dernier, notre équipe s’est rendue dans le sud de Madagascar, dans la zone du pays la plus touchée par la sécheresse. L’île connait la pire sécheresse depuis 40 ans, et le réchauffement climatique ne fait qu’aggraver la situation. La population se retrouve en grande insécurité alimentaire, et il se pourrait bien que Madagascar soit le premier pays à subir une famine à cause du réchauffement climatique ! 

1€ = 1REPAS : 665 COLIS ALIMENTAIRES DISTRIBUÉS

Cette sécheresse dévastatrice assoiffe les champs et brûle les cultures, laissant les Malgaches sans ressource. Nous nous sommes rendus dans les villages les plus reculées du sud de Madagascar, dans des endroits tellement difficiles d’accès que les habitants n’avaient encore jamais reçus l’aide des autres associations humanitaires. Les populations de ces villages subissent cette crise alimentaire de plein fouet, puisque les habitants vivent de leurs cultures, de leurs champs et se nourrissent de leurs récoltes. Mais tout s’est asséché, plus rien ne pousse, et les familles sombrent peu à peu dans une extrême pauvreté. 

Les colis alimentaires que nous sommes venus leur distribuer leur sont d’une immense aide ! Chaque famille va pouvoir se nourrir pendant un mois entier matin, midi et soir ! Au total, 665 colis alimentaires ont été distribués aux familles dont les membres sont atteints de malnutrition aiguë (sévère et modérée). Chacun des colis alimentaire est composé de 50kg de riz, 3L d’huile, 3kg de sucre, 4 sachets de sel, 4kg d’oignons, 2 boîtes de sardines, 2 sachets de pâtes, 1 boîte de tomates, 1kg de soja, et 2kg de légumes secs

SAPOUSSE : PROJET DE REFORESTATION

L’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique est la plantation de nouveaux arbres ! Distribuer des colis alimentaires est une solution à court terme, mais la reforestation des parcelles et des champs est une solution à long terme

C’est pourquoi nous nous sommes également rendus dans la région d’Itasy, dans le village d’Isoanala. Des arbres fruitiers (orangers, litchis, etc.) et des arbres fertilitaires (arbres qui compensent la baisse de fertilité des sols) ont été plantés dans 2 parcelles du village, et les habitants ont été formés sur la gestion de l’eau pour une meilleure agriculture tout en ayant très peu de pluie. 

Nous envisageons de réaliser le même projet cette année dans un deuxième village au sein de la même région. Nous y sommes donc allés pour rencontrer les futurs bénéficiaires. Une magnifique réception a été organisée par les habitants : toute l’équipe LIFE a été accueillie par des chants et des danses, et un dindon nous a été offert !

Le lendemain, nous sommes remontés dans la région ouest de Madagascar, dans la commune de Miarinarivo au village de Bongolava. Des arbres ont été plantés et des poules offertes, permettant ainsi aux familles d’avoir leurs propre revenus grâce à la vente de fruits et d’oeufs de poule.  Cette région ouest est touchée par les « lakavas » qui signifie en malgache « grand trou » et qui est devenu le terme pour décrire les énormes érosions à Madagascar. Et la plantation d’arbres répond à cette problématique ! 

Enfin, le dernier jour de cette mission humanitaire à Madagascar était consacré à la visite du centre de formation mis en place pour les réfugiés climatiques malgaches. Grâce aux généreux dons de nos donatrices et donateurs dans le cadre de notre campagne SAPOUSSE, 2 vaches laitières ont été offertes, permettant ainsi la vente de lait, ce qui constitue désormais des revenus pour les réfugiés. 

LIFE ONG SUR FRANCE 2

À l’occasion de la 31ème édition de « La Nuit du Ramadan« , diffusée mercredi 27 avril 2022 sur France 2, Marie-Laure NOBS et Atifa FREHA, membres de L’ONG LIFE, étaient invitées à la petite Halle de la Villette.

Un moment riche en rires, en échanges et en émotions, où LIFE aura eu l’immense plaisir de pouvoir raconter comment le rêve d’un groupe d’amis s’est transformé en une organisation capable, entre bien d’autres missions, de distribuer plus de 3 millions de repas durant le mois du Ramadan, grâce à la générosité de nos donateurs et l’engagement indéfectible de toute notre équipe.

Merci à France 2 pour ce grand moment de partage, à Myriam SEURAT et toute l’équipe pour leur accueil, au chef Abdel ALAOUI pour nous avoir fait voyager à travers la cuisine de son enfance, aux artistes qui ont animé la soirée, à Atifa FREHA, Marie-Laure NOBS ainsi qu’à tous les invités qui nous ont partagé leur parcours de vie inspirant. 

Pour regarder l’entièreté de notre passage sur France 2, visionnez notre vidéo YouTube : 

BILAN RAMADAN 2022

Cette année encore, votre générosité a fait le tour du monde !

Vous avez répondu présent à notre nouvelle opération « 1€=1REPAS : 30 JOURS POUR S’UNIR CONTRE LA FAIM ! » pour que nous puissions à nouveau, durant ce mois de ramadan 2022, aider les populations les plus reculées et les plus touchées par la faim. 

Au nom de toute l'équipe LIFE, et au nom de toutes les familles bénéficiaires, mille mercis !

DES COLIS ALIMENTAIRES DANS LES QUATRE COINS DU MONDE

À l’aide de vos dons, nous avons pu aider et soulager des familles extrêmement pauvres. Durant le mois du ramadan, chaque jour, pendant 30 jours, l’ONG LIFE est intervenue en France et à l’étranger, partout où la faim se faisait ressentir. 

Nous sommes intervenus dans 20 pays : en Éthiopie, au Mali, au Sénégal, au Cambodge, au Kenya, en Inde, en Palestine, en Somalie, au Niger, au Togo, au Bénin, à Djibouti, à Madagascar, au Liban, en Indonésie, au Bangladesh, au Maroc, en Tunisie, au Cameroun, et en France

5 300 510 repas ont été distribués lors de ces 20 interventions ! 

450 COLIS ALIMENTAIRES EN INDE

900 COLIS ALIMENTAIRES À DJIBOUTI

800 COLIS ALIMENTAIRES EN PALESTINE

818 COLIS ALIMENTAIRES EN SOMALIE

790 COLIS ALIMENTAIRES AU CAMBODGE

606 COLIS ALIMENTAIRES AU MALI

1710 COLIS ALIMENTAIRES AU LIBAN

818 COLIS ALIMENTAIRES AU KENYA

527 COLIS ALIMENTAIRES EN ÉTHIOPIE

225 COLIS ALIMENTAIRES AU SÉNÉGAL

675 COLIS ALIMENTAIRES AU NIGER

…et encore bien d’autres colis alimentaires dans bien d’autres pays ! Pour en savoir plus, visionnez notre vidéo YouTube : 

LIFE FACE AU RAPPORT DU GIEC : IL N’EST PAS TROP TARD POUR AGIR !

Il y a 3 semaines, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a sorti son dernier rapport : il montrait les risques du réchauffement climatique et la façon dont on pourrait les éviter. 

LES CONCLUSIONS DU DERNIER RAPPORT DU GIEC

En résumé, le dernier rapport du GIEC expose que : 

— Le réchauffement climatique touche le monde entier

— La moitié de la population mondiale souffre de ce changement climatique. 

— Ce sont les différentes activités humaines qui ont causé le réchauffement climatique, qui en sont à l’origine.

— La priorité de chacun d’entre nous doit être la suivante : il faut absolument que le réchauffement climatique soit maintenu en dessous de 1,5°C

— La glace antarctique fond et la forêt amazonienne va vers sa fin, et cela, à cause du réchauffement climatique. 

POURQUOI LIFE DOIT AGIR ?

Le rapport du GIEC est très clair : l’humanité dispose de moins de trois années pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre si elle veut conserver un monde vivable

DE PLUS EN PLUS DE SÉCHERESSE

Le changement climatique attaque également le cycle de l’eau et le dérègle. Au cours de nos voyages humanitaires pour construire des puits LIFE ou distribuer des repas dans le cadre de notre opération 1€=1REPAS, nous sommes très souvent amenés à nous rendre dans des régions arides telles que Madagascar ou le Kenya. Et nous constatons que les sécheresses dans ces pays sont de plus en plus fréquentes, et les crises alimentaires de plus en plus violentes. 

Chez LIFE, le développement de projets d’eau et d’assainissements, notamment de puits, est au coeur de nos actions. 

UNE CRISE ALIMENTAIRE MONDIALE QUI S’ANNONCE 

Les sols seront forcément impactés par le réchauffement climatique.  Résultats ? Le prix de l’alimentation va augmenter, tout comme l’insécurité alimentaire. Les inondations retardent les cultures, les sécheresses fanent les champs et les grosses chaleurs brûlent les plantations. 

Chez LIFE, à travers notre opération SAPOUSSE, nous nous battons chaque jour contre la déforestation en restaurant les forêts dégradées et en permettant aux populations locales de vivre de leur agriculture.  En plus de cela, pour palier à la crise alimentaire qui a toujours existé, nous organisons plusieurs fois par an dans de nombreux pays des distributions de colis alimentaires

Ensemble nous pouvons le faire ! Nous avons 3 ans pour sauver la planète ! 

PLUS QUE 10 JOURS POUR FAIRE LA DIFFERENCE

Nous entrons dans les 10 derniers jours du Ramadan. Considérés comme étant les plus importants du mois du Ramadan pour la communauté musulmane, ces 10 derniers jours renferment une nuit bien particulière selon la tradition islamique : une nuit nommée « La nuit du destin » dont les bienfaits, les bénédictions et les récompenses divines équivalent à mille mois. 

Ce Ramadan, LIFE a mis en place un moyen pour vous permettre de profiter entièrement de ces 10 derniers jours, pour vous donner la possibilité d’espérer bénéficier les bienfaits et récompenses octroyés durant ces 10 dernières nuits. 

Il s’agit du PACK 10 DERNIERS JOURS. Grâce à ce pack, vous pouvez profiter des mérites des 10 derniers jours du Ramadan en automatisant vos dons. 

Le principe est simple : vous indiquez combien de repas à 1€ vous souhaitez offrir chaque jour, et automatiquement, sans avoir besoin de revenir tous les jours sur notre site, le nombre de repas indiqué est offert chaque jour.  

Par exemple, si vous indiquez vouloir offrir 2 repas par jour durant les 10 derniers jours du mois de Ramadan, alors, sans que vous n’ayez besoin de faire quoi que ce soit d’autre, 2 repas seront offerts à un nécessiteux ce jour-là, puis le jour d’après, puis le surlendemain, etc. jusqu’au jour de l’Aid. 

JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ

Depuis 1950, la journée mondiale de la santé est célébrée chaque année le 7 avril sur une question considérée comme prioritaire par l’OMS. Cette année, il s’agit de la question de préserver la santé des êtres humains et de la planète. 

L’occasion pour nous de mettre en lumière les actions de LIFE qui visent a repenser un monde meilleur, un monde où chacun a accès à un air pur, à de l’eau potable et à une nourriture suffisante

SAPOUSSE

Chaque jour, 3,4 milliards de tonnes de dioxyde de carbone sont rejetées dans l’atmosphère. Nous polluons de plus en plus notre planète, de quoi suffoquer… Est-ce dans ces conditions environnementales que l’on souhaite voir grandir nos enfants et petits-enfants ?

Le programme Sapousse est un projet de plantation permettant d’agir en faveur de la reforestation tout en fournissant aux populations locales un moyen de subsistance. C’est ce qu’on appelle l’arbre économique.

Des arbres en ligne sont « plantés » par les donatrices et donateurs, et LIFE les plante immédiatement sur le terrain !

Ensemble, nous pouvons lutter contre la déforestation et laisser une empreinte positive sur le monde !

1€ = 1 REPAS

Grâce à notre programme d’aide alimentaire 1 € = 1 Repas, LIFE distribue des millions de repas toute l’année.
Des dons uniques ou de manière mensualisée sont fait par nos donatrices et donateurs pour nourrir toute une famille sur une année complète.
Un moyen efficace d’éradiquer la faim dans le monde !

WATER SPONSOR

Grâce au programme Water Sponsors, LIFE permet chaque année à des centaines de personnes vivant dans les pays en développement d’accéder à de l’eau potable

Une eau pure et propre est offerte aux bénéficiaires, et les met à l’abri de la soif et des maladies hydriques.

La croissance économique dans les zones les plus défavorisées des pays en développement est stimulée.

L’éducation, l’agriculture et les activités génératrices de revenus sont développées, en particulier pour les femmes et les enfants.

CONSTRUCTION DE PUITS ET CHÂTEAUX D'EAU

Grâce à la construction et au forage de puits et de châteaux d’eau, LIFE permet à tout un village d’accéder à un droit primordial : l’eau potable.
Des vies sont sauvées en diminuant le risque de maladies hydriques et de décès dus à la consommation d’eau insalubre.
Le quotidien difficile de centaines de femmes et d’enfants sont allégé, celles qui parcourent chaque jour des dizaines de kilomètres pour atteindre un point d’alimentation en eau potable.
Une eau de qualité à des centaines de personnes est offerte.

BILAN RAMADAN 2021 : NOUVEL OBJECTIF POUR 2022 !

1€/1REPAS : 30 JOURS POUR S'UNIR CONTRE LA FAIM !

À l’occasion de la période de Ramadan, les équipes de LIFE intensifient les distributions de repas dans les zones de crises et de désastres humanitaires les plus reculées du monde, afin de donner à manger à quiconque a faim, et partager des moments de solidarité.
En 2021, ce sont plus de 6,3 millions de repas qui ont été offerts dans 21 pays grâce à votre mobilisation, de l’Asie (Cambodge, Indonésie…) à l’Afrique (Mali, Maroc, Niger…) en passant par le Moyen-Orient (Palestine, Liban…).
Vos dons ont pu atteindre des endroits où la population était en détresse, comme en Palestine où nous avons sillonné les rues de Gaza en distribuant les colis alimentaires aux familles nécessiteuses, aux veuves et aux orphelins; ou bien en Somalie, auprès de familles touchées durement par la sécheresse et la famine.
En 2022 faisons davantage grâce à votre générosité ! LIFE ONG prépare ses équipes à distribuer des colis alimentaires dans 20 pays tels que la Palestine, la Somalie, le Sénégal, ou encore auprès des Rohingyas, des réfugiés yéménites et syriens.

Ces produits achetés auprès de commerçants locaux sont composés de denrées répondant aux besoins des populations bénéficiaires telles que de l’huile, du riz, des pâtes, du sucre, des dattes, etc.

Offrons aux plus nécessiteux ce dont ils ont besoin durant ce mois de partage, de solidarité et d’amour.

La famille LIFE c’est vous ! Vous dépensez pour le bien et nous ne faisons que relayer modestement votre générosité auprès des populations démunies à travers les quatre coins du monde.

Nous ne pouvons pas aider toutes les personnes du monde, mais tout le monde peut aider au moins une personne à manger à sa faim.

8 questions à Thierry, technicien des puits au grand coeur

Depuis un an et demi, Thierry travaille au sein de LIFE ONG comme coordinateur technique au sein des projets « eau et assainissement« . Son rôle? Accompagner nos partenaires locaux sur le terrain dans la réalisation de leurs puits ou forages.

Si la technique est au coeur de son travail, il n’en oublie pas le plus important : l’humain. Aujourd’hui, il a accepté de répondre aux 8 questions que se posent nos donateurs.

1. Comment prenez-vous connaissance des besoins en eau d’un village en particulier ?

Très peu de bénéficiaires connaissent directement LIFE. Ils formulent généralement leurs besoins liés à l’eau auprès de leurs communes respectives qui sont elles-mêmes en relation directe avec les services hydrologiques ainsi que les régions. Les régions vont ensuite s’adresser aux associations locales qui adresseront leurs demandes aux différentes ONG avec lesquelles elles travaillent.

puits d'eau afrique
Mission au Togo dans laquelle Thierry a pu vérifier le bon fonctionnement des puits.

Il peut également arriver que des partenaires locaux constatent d’eux-mêmes le manque

 d’eau sur le  terrain. Souvent, ils entrent dès lors en contact avec les chefs de village afin de discuter avec eux de la mise en place éventuelle d’un puits d’eau ou forage au sein de leur communauté.

Le partenaire local est donc le maillon le plus important de la chaîne car c’est par lui que passent toutes les requêtes. Il est au plus près des populations bénéficiaires et est donc le plus à même de constater leurs réels besoins.

2. Comment se déroule le processus suite à une demande de puits?

Dès qu’une demande de puits est énoncée, un processus est engagé avec le partenaire local. Un livret de procédure lui est alors envoyé comprenant une fiche diagnostique correspondant à une mission de prospection sur le terrain nommée « mission exploratoire » de laquelle découleront d’autres phases liées aux questions de propriété foncière, au nombre de bénéficiaires, etc…

Suite à l’émission du diagnostic terrain par notre partenaire local, les membres du pôle projet entrent en action pour la lecture et l’étude des différents diagnostics en cours dans cette zone.

Après réception et validation de l’ensemble des documents nécessaires au lancement des ouvrages sollicités, le pôle projets veille au suivi régulier des travaux, au respect des conditions notifiées dans le cahier des charges ainsi qu’au respect des délais établis au préalable jusqu’à la livraison des ouvrages en bonne et due forme.

3. Quel type de relation entretenez-vous avec vos partenaires locaux?

Depuis de nombreuses années, nous travaillons main dans la main avec certains de nos partenaires et nous mettons un point d’honneur à stimuler par ce biais l’économie locale. Avec le temps, une relation de confiance s’établit entre eux et nous. Un partenaire que l’on peut qualifier de fiable est le résultat de nombreuses années de collaboration.

Après, nos exigences en tant qu’ONG ne sont pas toujours représentatives de ce qui se passe réellement sur le terrain. Lorsque l’on débute un nouvel ouvrage, énormément de paramètres entrent en compte. Parfois, un partenaire fiable peut avoir recruté un nouvel exécutant moins compétent que son prédécesseur, et qui prendra peut-être plus de temps à réaliser l’ouvrage.

Nous ne travaillons pas uniquement avec des numéros de références ou de commandes mais nous travaillons avec l’humain. Le côté humain est très important dans ce type de collaboration. Encore une fois, nous ne sommes là que pour les accompagner dans la mise en place de leur projet.

eau puits afrique
Mission au Togo dans laquelle Thierry a pu vérifier le bon fonctionnement des puits.

4. Quelle étape est la plus longue dans la phase de diagnostic?

Il faut différencier l’étape la plus longue et l’étape la plus importante. La plus importante est sans conteste celle de l’exploration car c’est elle qui détermine la viabilité de l’ouvrage. Si l’on se trompe sur celle-ci, tout le reste ne sera qu’une succession d’échecs.

Concernant l’étape la plus longue, il s’agit selon moi de la mise en place du comité de gestion car rappelons que LIFE agit principalement dans un objectif de développement. Nos objectifs sont la sensibilisation et l’accompagnement.

La mise en place d’un comité de gestion fiable et efficace est à l’image de la recherche d’un partenaire local de confiance. Il ne suffit pas de désigner les rôles et responsabilités de chacun. Nous devons nous assurer du réel taux d‘implication des bénéficiaires et nous assurer qu’ils ne se retireront pas du comité de gestion une fois l’ouvrage terminé.

Nous devons aussi vérifier qu’il n’y ait pas de tensions entre les différents villages voisins afin que le puits ne vienne pas accroître celles-ci. On accompagne et on conseille du mieux que l’on peut. Une fois de plus, l’humain entre en compte.

5. Quelles sont les caractéristiques techniques d’un forage et d’un puits creusé ?

Le puits est un ouvrage généralement creusé par des puisatiers à l’aide de pelles et pioches, voir par le biais de machines adaptées au creusage. Il est généralement peu profond (une trentaine de mètres maximum) et est reconnaissable par une ouverture relativement large.

Il va généralement être cuvelé avec des buses en ciment pour en maintenir les parois. Il Il est approvisionné par des infiltrations d’eaux de pluie qui se sont accumulées dans le sol en accédant à des zones saturées en eau, les nappes phréatiques. La quantité d’eau en son sein varie en fonction de la pluviométrie.

Le forage est caractérisé par un trou foré d’environ 20 centimètres de diamètre dont les parois sont stabilisées par une longue colonne de  tubes (habituellement en PVC) pouvant atteindre de très grandes profondeurs (parfois plus de 300 mètres) et atteindre ce que l’on appelle les nappes captives. La potabilité y est très sûre.

6. Lequel des deux est le plus avantageux?

villages difficiles d'accès, association life ong
LIFE prête attention à se rendre dans les zones reculées, là où les autres ONG sont absentes.

Le puits creusé  permet également aux populations vivant dans des zones très reculées de disposer d’un accès plus direct à l’eau, là où les machines et plateformes de forage ne passent pas.

Même si la potabilité de l’eau n’y est pas garantie, il reste donc adapté à divers contextes locaux, l’un des objectifs spécifiques de LIFE étant de soutenir des villages dans les endroits où il n’y a aucun point d’accès potable et où d’autres ONG ne se rendent pas nécessairement.  

Le forage est plus rapide mais plus coûteux et nécessite un entretient plus important que le puits traditionnel. Il est également beaucoup moins dangereux lors de la réalisation car les opérations sont est exécutées  depuis la surface alors que le fait de creuser un puits à la main nécessite une présence humaine au fond du trou pour creuser et ces personnes s’exposent aux risques d’effondrement notamment lors des périodes d’intempéries.

L’un n’est pas meilleur que l’autre. Ils répondent tous deux à des besoins différents. Prenons l’exemple d’un village possédant du bétail et nécessitant l’accès à l’eau afin d’y abreuver les bêtes, le puits foré ne  correspondrait absolument pas à la demande car le débit fournit par la pompe serait beaucoup trop faible.

Puits d'eau - afrique
S’ils servent en premier lieu à la population, les puits peuvent aussi servir à abreuver les bêtes.

7. Quelle est la durée de vie moyenne d’un puits?

La réponse à cette question est très aléatoire et dépend totalement du contexte environnemental. Logiquement, tant que le choix des matériaux a été effectué consciencieusement, que la maintenance du puits est assurée, que la population locale est sensibilisée à bien veiller à maintenir la pérennité du puits et qu’il n’y a pas de gros souci écologique majeur, un puits peut durer aussi longtemps que la vie nous le permettra.

Mais il s’agit là d’une situation utopique. Je dirais que la moyenne est d’environ 20 ans. D’où le fait de sensibiliser et d’accompagner les populations bénéficiaires. Cette étape est de loin la plus importante dans un projet de développement.

La population est en joie après l’installation de leur nouveau puits.

8. Comment se déroulent vos audits une fois le puits terminé ?

Une fois de plus, le côté humain est au premier plan. Au delà des retours d’analyses physico-chimiques et bactériologiques, etc… il est très important pour nous lors de l’audit de prendre le temps d’échanger avec la population locale.

Il m’est arrivé notamment au Mali d’être amené à questionner les femmes du village, généralement les principales utilisatrices des puits, afin de savoir si l’eau n’a pas un goût spécifique, si elles ne constataient rien d’anormal, etc..

Ce jour-là, juste avant que nous ne partions, une femme vient me voir et m’informe qu’elle a trouvé un petit vers de terre dans une bassine d’eau. Nous avons alors effectué des recherches supplémentaires, puis, après avoir puisé six bassines d’eau, toujours rien !

La septième bassine contenait bien des vers de terre. Elle avait raison, elle l’avait vu ! Cette femme avait remarqué l’apparition de ces vers après les fortes pluies. Il s’agissait d’un léger défaut d’étanchéité du puits dû à une disjonction des buses à l’intérieur du puits.

Tout ceci entre dans l’accompagnement des bénéficiaires. Il ne s’agit donc pas seulement de financer et de faire construire des ouvrage, puis de repartir comme on est venu. Nous essayons de nous projeter et d’investir sur l’avenir.

Si toi aussi, tu souhaites offrir un puits à un village, c’est ici : https://life-ong.org/constuire-puits-afrique-asie/ 

 

 

 

Opération d’urgence sur l’île de Samos (Grèce)

Début avril, entre 7000 et 8000 personnes réfugiées et en demande d’asile sont arrivées sur l’île de Samos, en Grèce. Un camp de migrants pourtant prévu pour 650 personnes. Depuis, ils y vivent dans des conditions de vie indignes. Sans compter la pandémie du coronavirus qui n’a fait qu’empirer leur situation. 

Dans ce cadre, LIFE a financé une opération d’aide alimentaire pour leur venir en aide. Cette opération s’est tenue en pleine crise sanitaire ainsi qu’au moment où une violente rixe a  provoqué un incendie sur l’île, laissant environ 200 personnes sans-abri

LIFE finance un aide alimentaire d'urgence en Grèce.

Au total, 12 700 repas ont malgré tout pu être distribués. Les bénéficiaires étaient des mineurs non accompagnés (325) ainsi que des familles (473) ayant au moins un enfant de moins de quatre ans.

Les réfugiés provenaient de nombreux pays, principalement situés au Moyen-Orient et en Afrique : Syrie, Afghanistan, Palestine, Arabie Saoudite, Irak, Congo, Ghana, Cameroun, Gambie, Togo, Guinée, Somalie, Haïti, Erythrée, Sierra Leone, Burkina Faso. 

Les kits ont été établis en fonction des besoins des personnes ciblées, des possibilités de conservation et des produits disponibles. Ils contenaient des denrées non périssables, des produits complémentaires et quelques boîtes de conserve, particulièrement demandées pour les mineurs. 

Les kits alimentaires en faveur des réfugiés.

Leur situation ne s’est guère améliorée ces derniers mois. On peut notamment noter le taux de surpopulation insoutenable (>1000%), tandis que les réfugiés vivent dans des tentes, au milieu des rats et des déchets.

Par ailleurs, depuis l’accord passé entre l’Union Européenne et la Turquie en 2016, ils ont l’interdiction de gagner le continent, tant que leur demande d’asile n’a pas été traitée. Sauf que l’attente peut durer des mois, voir des années.

​En parallèle de cette aide LIFE a apporté son soutien au projet de cantine Armonia en faveur des réfugiés.

Versez votre Zakat Al Maal
Aidez les plus pauvres en compensant les jours non jeûnés.