Agir contre les catastrophes

Agir contre les catastrophes

Si une partie de nos actions sont des projets à long-terme, visant à apporter des clés aux populations pour les aider à se développer, une autre partie est d’agir dans l’urgence, lorsque l’on estime qu’il est de notre devoir de répondre immédiatement à une crise, naturelle ou humaine.

Ceci en apportant une aide sur le terrain, qu’elle soit alimentaire ou autre, dans l’objectif de sauver des vies. Depuis le mois de juin, nous avons ainsi, au sein de LIFE, mis en place plusieurs opérations d’urgence, en parallèle de notre grosse opération pour l’Aid.

Premièrement, nous avons agit en Grèce. Il nous a semblé indispensable d’intervenir au sein du camp situé sur l’île de Samos, où des milliers de migrants y vivent dans des conditions déplorables, que ce soit sur le plan sanitaire ou alimentaire. Et ce, d’autant plus depuis l’apparition du COVID.

C’est pourquoi nous avons souhaité faciliter l’accès des résidents et des populations locales à des denrées alimentaires de qualité, et ce, de façon continue. Le projet prend ainsi la forme d’une épicerie solidaire locale où des colis alimentaires sont distribués aux bénéficiaires.

L’une des habitantes nous a exprimé sa joie : “Je suis très contente parce que moi, je suis réfugiée. On m’a appelée et on m’a dit de venir prendre quelque chose pour l’enfant et pour moi. En tout cas, c’est une belle aide. Que Dieu bénisse ceux qui ont amené ça. Merci”.

Au total, 900 colis ont pu être distribués par LIFE, mais l’objectif final de cette épicerie est d’encourager un lien apaisé et solidaire entre les populations locales et émigrées.

Au Bangladesh, c’est une toute autre urgence qui nous a interpellés. En effet, la grande mousson, qui se déroule de juin à septembre, est indispensable pour l’agriculture mais cause chaque année d’énormes dégâts. Cette année, les spécialistes avaient prévenu que ce serait la pire inondation de la décennie.

Et en effet, au moins trois millions de personnes ont été touchées par ces inondations, soit un tiers de la population du pays. L’équipe de LIFE sur le terrain a pu distribuer 2000 colis à des familles vulnérables, fortement affectées par les pluies, dans les districts du Nord du Bangladesh.

Nous avons également mené des opérations de distributions alimentaires à Madagascar. En effet, dans le cadre des restrictions liées au COVID 19, un confinement total avait été imposé dans le pays, empêchant les habitants d’aller travailler et de se procurer à manger.

Mervine, maman de quatre enfants, est dans ce cas : “J’ai pas de travail fixe mais je suis lavandière. Lorsque personne ne m’appelle pour mes services, je ne gagne rien car je suis une mère célibataire. Depuis la pandémie, la vie est de plus en plus difficile car nous ne pouvons plus sortir de la maison pour gagner de l’argent. Les personnes qui demandent mes services n’ont plus d’argent non plus. Depuis le confinement, nous sommes en manque de tout”.

Au total, 1000 familles démunies ont pu bénéficier de kits alimentaires, contenant 30kg de riz, 3L d’huile, 2kg de sucre, 2 sachets de sel, 1kg d’oignons, 2 boîtes de tomates, 5 sachets de pâtes, 4 boîtes de sardines, 2 kg de soja et 1kg de légumes secs.

“Ces aides sont les bienvenues, je remercie beaucoup les donateurs et que Dieu les bénisse”, ajoute Mervine. En Indonésie, également, des distributions similaires se sont tenues, afin d’aider les personnes les plus affectées par le Covid 19. Là-bas, 500 colis ont pu être distribués.

Au Burkina Faso, une mission a été menée afin de redonner le sourire aux burkinabés, victimes d’attaques commises par des groupes armés et autres criminels. Depuis 2015, la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader, le Burkina Faso étant devenue à son tour la cible d’attaques djihadistes, forçant de nombreuses personnes à se déplacer.

Ces distributions ont permis de distribuer des colis à plus de 1600 bénéficiaires. Elles visaient à aider tout particulièrement les déplacés internes, les sinistrés, les familles vulnérables ainsi que les personnes frappées par la famine.

Au Mali, 800 colis ont été offerts à des familles démunies ainsi qu’à des déplacés internes venus du Nord afin de leur apporter un soutien alimentaire en cette période de soudure (juillet et août).

Enfin, ces derniers jours, en Ethiopie, deux importantes distributions alimentaires se sont tenues au sein du camp de déplacés de Geladi, où les résidents manquent cruellement d’eau et nourriture. Au total, 832 colis ont pu être distribués, contenant des haricots, du riz, de la farine, de l’huile, des dattes et du sucre.

Opération d’urgence sur l’île de Samos (Grèce)

Début avril, entre 7000 et 8000 personnes réfugiées et en demande d’asile sont arrivées sur l’île de Samos, en Grèce. Un camp de migrants pourtant prévu pour 650 personnes. Depuis, ils y vivent dans des conditions de vie indignes. Sans compter la pandémie du coronavirus qui n’a fait qu’empirer leur situation. 

Dans ce cadre, LIFE a financé une opération d’aide alimentaire pour leur venir en aide. Cette opération s’est tenue en pleine crise sanitaire ainsi qu’au moment où une violente rixe a  provoqué un incendie sur l’île, laissant environ 200 personnes sans-abri

LIFE finance un aide alimentaire d'urgence en Grèce.

Au total, 12 700 repas ont malgré tout pu être distribués. Les bénéficiaires étaient des mineurs non accompagnés (325) ainsi que des familles (473) ayant au moins un enfant de moins de quatre ans.

Les réfugiés provenaient de nombreux pays, principalement situés au Moyen-Orient et en Afrique : Syrie, Afghanistan, Palestine, Arabie Saoudite, Irak, Congo, Ghana, Cameroun, Gambie, Togo, Guinée, Somalie, Haïti, Erythrée, Sierra Leone, Burkina Faso. 

Les kits ont été établis en fonction des besoins des personnes ciblées, des possibilités de conservation et des produits disponibles. Ils contenaient des denrées non périssables, des produits complémentaires et quelques boîtes de conserve, particulièrement demandées pour les mineurs. 

Les kits alimentaires en faveur des réfugiés.

Leur situation ne s'est guère améliorée ces derniers mois. On peut notamment noter le taux de surpopulation insoutenable (>1000%), tandis que les réfugiés vivent dans des tentes, au milieu des rats et des déchets.

Par ailleurs, depuis l’accord passé entre l’Union Européenne et la Turquie en 2016, ils ont l’interdiction de gagner le continent, tant que leur demande d’asile n’a pas été traitée. Sauf que l’attente peut durer des mois, voir des années.

​En parallèle de cette aide LIFE a apporté son soutien au projet de cantine Armonia en faveur des réfugiés.

LA PREMIÈRE DAME DU MALI REÇOIT LIFE

Au Mali, l’équipe de LIFE a été reçue au Palais Présidentiel par la Première Dame.

En effet, les actions de LIFE depuis 4 ans au Mali sont reconnues et très appréciées tant sur la qualité que sur l’impact en faveur des populations les plus défavorisées.

LIFE, en partenariat avec le gouvernement Malien, contribue à l’effort de réconciliation et de lutte contre les dérives terroristes au Nord du pays par des projets d’accès à l’eau potable et à l’énergie solaire en zone rurale.

Château d’eau LIFE

De plus, en collaboration avec son partenaire l’Institut de Cooperation Internationale (ICI), LIFE forme des jeunes et crée de l’emploi dans le domaine de l’eau potable, de l’énergie renouvelable et du numérique grâce à son centre de ressource et de formation à Mopti, zone en tension actuellement.

La Première Dame du Mali, Madame Keïta Aminata Maïga, a reçu les équipes de LIFE pour envisager le développement de nos activités au Mali notamment durant la période du RAMADAN avec la fondation AGIR.

De gauche à droite : M. SISSOKO (Coordinateur ONG AGIR), M. Hervé DUBOIS (Directeur exécutif LIFE), la première Dame du Mali, Abdourahmane (Coordinateur qualité Afrique LIFE)

AIDE D’URGENCE À DJIBOUTI

En Janvier, LIFE a mené une mission d’urgence pour les communautés vulnérables du camp de Damerjog en république de Djibouti.

Pour rappel, la République Djibouti est un pays aride, coincé entre la Somalie et l’Erythrée qui fait face au Yémen en guerre actuellement. Cette situation géographique provoque des pénuries alimentaires importantes accentuées par la rareté de l’eau et des prix élevés des denrées alimentaires. La mauvaise alimentation et la malnutrition demeurent donc les préoccupations pour le pays, avec notamment près de 60% des ménages dans les zones rurales qui connaissent de grandes difficultés pour l’autosuffisance alimentaire.

Dans le cadre de la réponse aux besoins d’urgence alimentaires des populations vulnérables de Djibouti, LIFE et l’Office National d’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (ONARS) en étroite collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont organisé dans la journée du mercredi 22 janvier 2020 une distribution de vivres en faveur des 720 ménages vulnérables issue du quartier Cheikh Farah à Damerjog. Cette donation qui était composée de produits alimentaires de première nécessité (riz, sucre, farine et huile) a permis de soulager la souffrance quotidienne qui pèsent sur cette population vulnérable installée en 2018 par le gouvernement Djiboutien.

La cérémonie de remise des vivres s’est déroulée en présence de plusieurs représentants officiels dont notamment, le sous-préfet de Damerjog, Abdi Chaid, le secrétaire exécutif adjoint de l’ONARS, Mohamed Ali, le coordinateur des projets de l’ONARS, Houssein Mohamed Chardi, le directeur exécutif de l’ONG LIFE, Hervé Dubois ainsi que Mme Deka Moussa représentante du PNUD.

A noter également la présence des gendarmes qui ont assuré la sécurité et le bon déroulement de cette distribution. Ainsi, les équipes de terrain de l’ONARS et du PNUD ont pu procéder à la vérification d’usage des cartes d’identification au cours de laquelle les 720 ménages répertoriés sur le site ont pu bénéficier d’une ration complète composée de 25KG de riz, 25KG de farine, 20kg de sucre et 3 litre d’huiles.

Au nom des bénéficiaires, Mme Waris, représentante des réfugiés n’a pas manqué de remercier de tout cœur l’ONARS et LIFE pour cet appui de taille. « Sans nul doute, ces denrées alimentaires contribueront à remédier au taux élevé de malnutrition parmi les enfants et les femmes du camp » a-t-elle conclu.

LIBAN : LA ZAKAT AU SERVICE DES RÉFUGIÉS SYRIENS ET PALESTINIENS

L’hiver s’est abattu sur les camps de réfugiés syriens et palestiniens au LIBAN. Depuis décembre, un froid glacial sévi.

Grâce à la zakat qui nous a été confiée, les équipes deLIFE ont pu distribuer des couvertures et des colis alimentaires à Beqaa et Arsal pour les régugiés syriens avec 1550 familles et à Saida en faveur des réfugiés palestiniens avec 450 familles..

Si vous aussi vous souhaitez participez à nos actions en nous confiant votre zakat suivez ce lien :
https://life-ong.org/zakat-al-maal/

UNE BONNE ACTION POUR NOUS, UNE CHANCE POUR EUX.

UN PROJET INNOVANT POUR LES JEUNES

De nombreux jeunes dans les banlieues parisiennes sont en situation difficile face à l’emploi. Certains ont une mauvaise image ou sont stigmatisés à cause de leur posture, leur origine ou encore leur tenue vestimentaire. Ce n’est pas un scandale de dire que bon nombre de ces jeunes sont issue de l’immigration et n’ont pu bénéficier d’un environnement social favorable pour réussir professionnellement. LIFE a mis en place, en s’appuyant sur l’institut de coopération internationale, un programme spécial pour ces jeunes de 16 à 25 ans en situation d’échec scolaire ou d’intégration professionnelle.

AVOIR UNE EXPERIENCE DANS L’ACTION HUMANITAIRE

L’originalité de ce programme tient du fait qu’il utilise l’Action Humanitaire comme expérience professionnelle «re»structurante pour des jeunes « décrocheurs ». Leur faire découvrir un métier (logistique, gestion de l’eau, accès à l’énergie, BTP, social) au travers d’une action porteuse de sens puis orienter ces jeunes vers ces filières à leur retour en France.  


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


OBJECTIFS DE L’ACTION 

Le but premier de l’action est le suivant : Accompagner des jeunes vers l’emploi en France ou à l’International. Le programme comprend 4 étapes réparties sur les 5 mois du programme :

PHASE 1 : Recrutement : 1 mois

Filles ou garçons de 18 à 26 ans Le niveau minimum exigé (maîtrise correcte du français lu/parlé/écrit) La motivation pour les métiers de la Solidarité et de la Coopération Internationale

PHASE 2 : Formation: 2 mois

 La formation théorique a lieu à Moissy (Sénart) et se déroule sur 2 mois : 35h/semaine. Trois volets seront dispensés : 

1 – Se préparer au monde du travail

2 – Découvrir 4 filières métiers (Eau, Energie, social/santé, transport/logistique)

3 – Se préparer à voyager


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


PHASE 3 : Stage International : 2 mois

Les stages à l’étranger, Madagascar, Sénégal, Bénin, Cambodge d’une durée de 2 mois (soit 280h) s’effectuent au sein de structures nationales ou internationales en charge de projets de coopération. 

PHASE 4 : Accompagnement au retour en France : 1 mois

L’accompagnement des jeunes vers l’emploi ou la formation est véritablement la finalité de ce projet.

Durant les 5 mois, les candidats sont rémunérés au titre de stagiaire de la formation professionnelle 

LES RÉSULTATS

L’efficacité de ce projet n’est plus a démontrer. Depuis 5 ans, ce programme à formé plus de 100 jeunes de l’Ile de France. 85% d’entre eux sont d’origine étrangère principalement du Magreb ou de l’Afrique. La moyenne d’âge est de 21 ans. 60% sont des filles. 95% sont partis à l’étranger. Après le programme Bancoo, 70% ont trouvé un travail ou repris des études.

TÉMOIGNAGE

Ainsi, si vous avez autour de vous des jeunes entre 18 et 25 ans, qui ont des difficultés dans leur orientation professionnelle, et qu’ils veulent aider les plus démunis et ils aiment voyager, sachez que vous pouvez les aidez ! Pour en savoir davantage sur le projet, veuillez contacter l’Institut de Coopération Internationale au  01 84 23 00 40 ou envoyer un mail à l’adresse suivante : contact@institut-cooperation.org


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


DÉCOUVREZ LE PROGRAMME BANCOO !

LIFE S’ENGAGE POUR LA REINSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

LIFE, partenaire de l’Institut de Coopération Internationale a tenu à vous partager le projet Banco, programme d’insertion professionnelle des jeunes. La finalité du projet est d’accompagner l’insertion professionnelle de jeunes issus des missions locales, par une expérience dans les métiers de l’action humanitaire internationale.

Il s’agit d’un programme de formation pré-qualifiante qui s’adresse à un public jeune (18 à 26 ans) pas ou peu diplômé ou qualifié.

OBJECTIFS DE L’ACTION

Global : Accompagner des jeunes en difficulté d’insertion professionnelle vers une formation qualifiante dans un des métiers identifié, en France ou à l’International.

Spécifique : Utiliser l’Action Humanitaire comme expérience professionnelle «re»structurante pour l’insertion professionnelle des jeunes « décrocheurs ». Leur faire découvrir un métier (logistique, gestion de l’eau, accès à l’énergie, social) au travers d’une action porteuse de sens puis orienter ces jeunes vers des formations dans ces filières à leur retour en France.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


4 TEMPS FORTS 

Le programme, devenu BanCoo (précédemment OTELCO) vise à former et à orienter ces jeunes sur la découverte des métiers existants au sein de la Solidarité et de la Coopération Internationale et leur permettre ensuite d’intégrer des formations vers ces métiers dans le secteur marchand en France.
Le programme comprend 4 temps forts :

1 – Recrutement sur 1 mois pour la sélection de l’ensemble des candidats

2 – Formation théorique en France sur 9 semaines, soit 315h

3 – Stage à l’international sur 2 mois, soit 280h

4 – Orientation vers une formation qualifiante sur 3 semaines, soit 105h

ILS TÉMOIGNENT POUR VOUS !

PROGRAMME ” JEUNESSE SOLIDAIRE “

Ce programme propose aux municipalités (ou intercommunalités) de France d’organiser une mission de Solidarité Internationale dans un pays en développement pour des jeunes de 16 à 25 ans de leurs communes.

Ces missions ont pour but d’aider des projets de développement local dans le domaine de l’éducation et de l’action sociale.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


UN VOYAGE ENRICHISSANT

Ce « voyage utile » permet à chaque participant de mieux comprendre les enjeux de la mondialisation et l’intérêt de la Coopération Internationale, de vivre une rencontre culturelle riche ‘in situ’ et dans certains cas de pratiquer les langues étrangères.
Ces missions, d’une durée de 2 à 4 semaines, s’effectuent dans des pays sécurisés où l’I.C.I met à disposition la logistique et l’encadrement.

Le financement du programme peut être assuré en grande partie par les collectivités. Une participation est demandée aux jeunes.

LE MOT DE LA FIN

Pour en savoir davantage sur le projet, veuillez contacter l’Institut de Coopération Internationale au  01 84 23 00 40 ou envoyer un mail à l’adresse suivante : contact@institut-cooperation.org


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROJETS : CLIQUEZ-ICI !


DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUX PROJETS EAU !

Cher donateurs et donatrices, Bonjour !

En ce mois de Février, je reviens vers vous avec d’excellentes nouvelles !

AUDIT DE NOS 1000 PROJETS

LIFE consolide son activité « Eau » via une démarche d’audit annuel des 1100 projets déjà édifiés sur le terrain de 2009 à 2017. Lancé en 2016 par LIFE, cet audit nous indique que des marges d’amélioration de nos projets sont possibles sur différents volets de nos projets d’accès à l’eau potable. Ces axes d’interventions font l’objet d’itérations sur nos anciens projets et d’installation de base pour nos nouveaux projets. 


POUR DÉCOUVRIR NOS PROJETS EAU : CLIQUEZ-ICI !


PROJETS PUITS 2.0

Pour le volet Développement, Il y aura 5 points d’amélioration sur les projets Puits :

1- La profondeur : LIFE va faire des puits au-delà de 22 m de moyenne. Cette décision est une réponse à la demande des populations qui vivent dans des zones où les nappes d’eau potable sont profondes. De plus, nous allons dorénavant creuser tous nos puis en saison sèche et on pourra ainsi augmenter le volume de captage et être sûr que les populations auront une eau propre même en période de sècheresse. Le creusement en période sèche est plus difficile, donc plus cher. 

2- Les ouvrages : Nous allons améliorer la qualité des buses exigeant des matériaux (ciment, sable, gravier, etc..) de qualité. Nous allons améliorer l’aménagement des surfaces des puits (plus grandes et plus ergonomiques) avec  des plantations d’arbres autour des puits pour l’utilisation des eaux perdues. 

3- La Formation : Life va procéder à la formation des comités de gestion de l’eau, créer un ouvrage qui sera distribué lors des séances de sensibilisation des bénéficiaires 

4- Le Suivi : LIFE va consolider les suivis des partenaires du diagnostic à la livraison et accentuer l’encadrement des Comités de Gestion de l’Eau. Il faut que les villageois soient autonomes dans la gestion, l’utilisation et la maintenance des infrastructures.

5- Lévaluation :  LIFE va systématiquement auditer chaque année les ouvrages grâce à un partenariat avec l’Institut de Coopération Internationale. Life fera désormais un reporting écrit et vidéo systématique par ouvrage (en plus des photos) 

Pour mener à bien ces nombreuses améliorations nécessaires à la livraison d’un puits de qualité et de viabilité optimale à nos donateurs en 2018, une légère augmentation du prix va de soit. C’est pourquoi tous nos projets puits vous seront proposés à  2 500 €.

Ces nouveaux projets puits 2.0 sont la garantie d’un travail de qualité dans la durée. Nous vous affirmons également que les puits LIFE restent pour autant les plus économiques pour ce niveau de qualité dans le secteur de l’aide humanitaire. 


POUR DÉCOUVRIR NOS PROJETS EAU : CLIQUEZ-ICI !


URGENCE…

Pour le volet urgence, LIFE lance son programme : Eau D’Urgence 

Il s’agit de la création du projet pour l’accès à l’eau potable dans les camps de réfugiés. Le nombre de réfugiés dans le monde ne cesse d’augmenter (Rohingyas, Ethiopie, Syrie, Yémen, etc…). En 2017, LIFE est intervenu dans de nombreux camps dans le monde et le problème d’accès à l’eau potable se pose cruellement à chaque fois. Pour agir, LIFE propose une action très simple : l’opération « 2€ = 150 litres ». En effet, 2 euros permettent de produire 150 Litres d’eau potable pour une personne pour un mois.  

Ce fonds permettra à LIFE d’intervenir partout dans le monde pour les sinistrés des catastrophe naturelles, des sécheresses ou des guerres avec un concept simple :           1 réfugié + 1 mois d’eau potable = 2 euros

LIFE grandit et se professionnalise, grâce à vous. 


POUR DÉCOUVRIR NOS PROJETS EAU : CLIQUEZ-ICI !


UN MALI D’AVENIR

LIFE EN PREMIÈRE LIGNE 

LIFE, en tant qu’ONG Musulmane internationale est légitimement en première ligne sur ces problématiques de lutte contre la radicalisation et par ce programme, entend bien assumer ses responsabilités par des actions ciblées de terrain. LIFE intervient au Mali en lien avec les ONG et les institutions internationales et ce, en parfaite coordination avec les pouvoirs publics maliens.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !


LE MALI, UN LOURD PASSÉ…

Le calme est revenu au Mali après 4 années de déstabilisation. LIFE a décidé d’y intervenir. Ce pays est en proie à de nombreux problèmes, notamment la pauvreté et les fragilités politiques qui ont provoqué une situation de guerre dans le nord du pays. Grace à l’intervention internationale et de nouvelles élections présidentielles, le pays retrouve peu à peu une meilleure stabilité. Il est donc urgent et important d’être à côté du peuple Malien pour appuyer les efforts du gouvernement dans le développement du pays.

L’URGENCE, C’EST LE DÉVELOPPEMENT 

C’est par le développement que l’on éradiquera durablement le danger de la radicalisation de certains jeunes désespérés. D’ailleurs, c’est pour ces jeunes Maliens du Nord du pays que LIFE a choisi de porter ses efforts. En partenariat avec l’Institut de Coopération Internationale, les chambres des métiers du Mali et le gouvernement Malien et le FAFPA (Fonds Banque Mondiale), LIFE porte depuis 6 mois un programme d’éducation et de formation professionnelle en faveurs des jeunes de Tombouctou (6 e région). En effet, cette région, peuplée en grande partie de Touareg était autrefois un carrefour important des échanges commerciaux et du tourisme international. Mais la ville et sa région ont été marquées douloureusement par le passage de groupes armés et l’enrôlement des jeunes.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !


DES JEUNES SANS EMPLOI

Aujourd’hui, les combattants et rebelles sont partis, la zone est en grande partie sécurisée, mais les jeunes, qui pour beaucoup travaillaient grâce au tourisme, n’ont plus d’emploi. Alors, face au désespoir d’un avenir sans travail, les risques d’un retour des dérives sectaires et radicales sont à nouveau présents. Aussi, il est urgent de s’investir pour offrir un avenir professionnel et économique à tous ces jeunes.

FORMER LES JEUNES, UNE PRIORITÉ !

LIFE appuie un programme « pilote » de formation professionnelle pour 20 jeunes en difficultés au Nord Mali dans le domaine de l’énergie solaire. En collaboration avec le gouvernement Malien et l’Institut de Coopération Internationale, LIFE a organisé en premier lieu une formation de formateur pour différentes régions du Nord Mali au cours du premier semestre 2017. 

UN EMPLOI À LA CLÉ !

LIFE organise actuellement au travers de l’ICI à Tombouctou la formation en alternance des apprentis. Cette formation d’une durée de plusieurs semaines permettra à ces jeunes de trouver un emploi dans différentes PME du Mali ou encore de créer leur micro entreprise.

Ainsi, au côté de grandes institutions internationales, LIFE est à pied d’œuvre au Mali pour contribuer à la relance économique de la région du Nord et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes par la réconciliation et la paix durable au Nord.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !


MALI, 1195 PROJETS PUITS : VOICI D’EXCELLENTES NOUVELLES !!!

LE DIRECTEUR DE LIFE A UN MOT POUR VOUS !

Le directeur exécutif de LIFE, Hervé Dubois (Médecins du monde, fondateur de l’Institut de Coopération Internationale, etc…) vous donne d’excellentes nouvelles concernant 3 projets aussi exceptionnels qu’important qui vont prochainement voir le jour au sein de notre O.N.G ! 


POUR DECOUVRIR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !


L’AUDIT DES 1195 PROJETS DE LIFE !

Nous sommes heureux de vous annoncer une nouvelle extraordinaire concernant les projets LIFE. Une démarche d’évaluation de nos projets sans précédent est actuellement en cours et va perdurer sur les 3 prochaines années. Absolument tous les projets que LIFE a réalisé dans le monde depuis nos débuts en 2009, seront audités. Cela a un coût, et ce cout, c’est le prix de la qualité des projets et de la transparence vis à vis de nos donateurs. En décembre de cette année 2017, LIFE a débloqué une première enveloppe de 50 000 euros pour la remise en état de certains ouvrages au Cameroun. Suivront nos projets au Togo, Cambodge, et partout dans le monde 🙂


POUR DECOUVRIR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !


MALI : LIFE EN PREMIERE LIGNE !

Aux côtés de grandes institutions internationales comme la banque mondiale qui est notre partenaire et co-financeur sur ce projet, LIFE est à pied d’œuvre pour contribuer à la relance économique de la région du Nord Mali. LIFE appui un projet d’insertion socioprofessionnelle par la formation dans le domaine de l’Energie Solaire de jeunes exposés à l’appel des groupes sectaires armés de cette région sensible. Nous vous tiendrons informés de ce projet très prochainement.


POUR DECOUVRIR NOS ACTIONS : CLIQUEZ-ICI !