Puits au Bénin, latrines en Indonésie et à Samos, on fait le bilan!

Puits au Bénin, latrines en Indonésie et à Samos, on fait le bilan!

L’une des missions de LIFE est d’intervenir dans des villages et des zones reculées.  Dans ces endroits, l’accès à l’eau est très difficile. Grâce à vos dons pour les projets « eau », LIFE  construit et rénove des puits : château d’eau et puits à motricité humaines. Mais aussi, des projets liés à l’hygiène quotidienne de ces personnes comme l’installation de sanitaires (latrines) qui une sécurité et une intimité aux utilisateurs. 

INDONESIE : L' ÎLE DE TIMOR

Le lieu a été choisi après une étude faite par notre partenaire local. Il procède à une enquête terrain pour soulever les situations les plus urgentes. Il y a beaucoup de problème d’eau dans cette zone.

Une mauvaise hygiène peut entraîner des problèmes de santé et des infections… Aujourd’hui, 10 latrines sont en cours de construction sur l’île de Timor en Indonésie. Le projet a commencé il y a 6 mois et est bientôt fini.

Respect culturel dans nos projets

Il n’y a pas de cahier de charges établi. Notre partenaire locale élabore le projet en accord avec leurs cultures et leur us et coutumes. Il procède à deux blocs distincts (une pour les hommes et une autrepour les femmes). Elles sont construites de façon traditionnel et toujours à proximité d’un puit. Tout à également été pensé pour les personnes à mobilité réduite. 

AIDE D'URGENCE SANITAIRE

Au Bangladesh et en Inde, LIFE a financé une opération d’aide d’urgence. Dans la région de Nagaron au Bangladesh, c’est une aide d’équipements d’hygiènes pour un centre de santé. En Inde, c’est le financement de lavabos et de tuyauteries dans une école et un centre santé.

ÎLE DE SAMOS , PORTE DE L'EUROPE POUR LES MIGRANTS

Prévu pour environ 1000 personnes, le camp de Samos en accueille 6800  (chiffre de 2020)

Fuyant les violences extrêmes d’un monde détruisant tout respect d’Humanité, Pakistanais, Afghans, Syriens, Irakiens et à présent Africains, seuls, en famille, enfants mineurs isolés, après des parcours d’épouvante, ont accosté là, dans ces iles aux portes de l’Europe. Loin de l’idée de l’île paradisiaque, ces migrants se retrouvent dans une prison à ciel ouvert…

La situation sanitaire est alarmante sur l’île grecque de Samos où vivent des milliers de migrants entassés dans des campements insalubres …

Dans cette concentration de population précaire, sur tous les camps, se développent les pathologies habituelles de l’insalubrité rencontrées dans les bidonvilles ou les favelas du monde : malnutrition, maladies infectieuses chroniques, transmissibles (gale, gastro-entérites) avec de plus les pathologies mentales : syndrome post-traumatique, états dépressifs, etc.

 Dans le cadre de son aide d’urgence et en tant que ONG, LIFE se devait d’intervenir.

LA CONSTRUCTION DE LATRINES : UNE PRIORITE

La priorité première est d’installer un système de latrines pour éviter que les gens défèquent en plein air et propagent des maladies transmissibles.

Le camp Bathi est rangé par quartier. LIFE a construit 5 latrines douche par quartier. Il y a un bloc de latrine douche par quartier. Elles sont construites pour être déplacées car c’est un camp de déplacés.  

Durant ce projet nos partenaires humanitaires sur place ont fait participer les bénéficiaires. En effet, en tant que bénévole sur ce projet, cela leurs a permis de sortir dans leurs routines , de se sociabiliser avec les autres et de penser à autre chose que leurs situations qui est pesante. Donc, ensemble, ils ont construit et entretenu les latrines.

Depuis 2020, il y a eu 10 Latrines construites par LIFE.

Ce projet a facilité l’hygiène dans ces camps. une meilleure hygiène et cela à créer du lien sociale, de l’emploi.

PROJET EAU : AFRIQUE

REHABILITATION D'UN PUITS AU BENIN AU VILLAGE DE SELRA

Grâce au financement Watersponsors, en décembre 2020, un projet de réhabilitation d’un puit au Bénin à Selra a commencé. Il a été finalisé en Janvier 2021.  Différentes raisons peuvent conduire à la réhabilitation d’un puits ou d’un forage :

– Pollution de l’eau souterraine (latrines, ordures, excréments des animaux).

– Profondeur insuffisante ne permettant pas d’obtenir suffisamment d’eau.

 Il est donc important de s’en occuper avant de faire d’autres puits.

CHÂTEAU D'EAU DANS LE VILLAGE DE KADAMPARA

En Mars 2021, un nouveau projet a commencé au Togo. C’est la réalisation d’un château d’eau dans le village de Kadampara. Il est actuellement en cours de construction.

PUITS A MOTRICITE HUMAINES AU VILLAGE DE DJOUGOU

Au Bénin, dans le village de Djougou 4 PMH (puits à motricité humaines) ont été finalisés en février 2021. Aujourd’hui 10 autres PMH sont en cours de réhabilitation.

En rejoignant les Water Sponsors, vous avez permis à des centaines de personnes vivant dans les pays en développement d’accéder à de l’eau potable et/ou d’avoir accès à des sanitaires propres qui les éviteront certaines infections et maladies.