Conseils pour bien vivre son confinement

Cela fait maintenant près de trois mois que le COVID 19 a fait son apparition. Après la Chine, puis l'Europe, il s'étend aujourd'hui mondialement (ou presque). En effet, de nombreux pays d'Asie, d'Afrique et de l'Amérique sont également touchés. Pour la première fois, le monde entier est confronté à une même problématique. Il n'est plus question de nationalité, d'origine ou de couleur de peau. Il n'y a plus de frontières, plus de passeports. 

Heureusement, il en jaillit de la solidarité, de l'entraide. Les médecins et aide-soignants se donnent corps et âmes pour soigner les malades. Les artistes chantent gratuitement en direct sur les réseaux sociaux. Certains s'initient à la couture pour confiseur des masques. D'autres encore mettent en place des mécanismes de solidarité entre voisins (pour les cours par exemple). Partout, les habitants applaudissent en chœur aux fenêtres de leurs balcons. C'est beau.

SOYONS PRUDENTS

Pour notre part, nous tenons de tout cœur  à remercier l'ensemble des personnes  pour ces élans de solidarité. Au vu du nombre de cas reçus dans les hôpitaux, nous avons une pensée particulière pour l'ensemble du corps médical et souhaitons dans un même temps  rappeler les gestes simples à adopter . Ces précautions permettent de réduire le risque de contraction de la maladie et d'en limiter la propagation. Où que vous résidiez, celles-ci vous sont nécessaires: 

  1. Rester chez soi. C'est la première règle pour ceux et celles habitant dans les pays ayant instauré le confinement total. Par ailleurs, peu importe où vous habitez, il est important pour vous de limiter vos déplacements.
  2. Garder une distance physique . Pour ceux qui n'ont pas d'autre choix que de rendre au travail par exemple, il est recommandé que vous restiez à moins de 1 mètre de distance de chaque personne autour de vous.
  3. Se laver les mains au savon. Chez vous, il est préférable de laver les mains au savon, car le gel hydro-alcoolique va, s'il est utilisé trop souvent, dessécher vos mains. Il y a alors un plus haut risque d'infections. En déplacement, le gel hydro-alcoolique est cependant recommandé.
  4. Éviter de se toucher le nez, la bouche. Et ce, même si vous vous lavez les mains régulièrement.
  5. Tousser dans son coude.  En cas de toux, évitez de tousser à l'air libre, afin de prévenir toute propagation d'un virus possible.



SE CONFINER EN SÉRÉNITÉ

Actuellement, la plupart d'entre vous vous êtes retrouvé donc confinés à la maison. Plus les jours passent, et plus le temps peut sembler long. Ne pas Alors quoi  essayer d ' en tirer le Meilleur parti?

FACEBOOK LIFE ONG


L’occasion est parfaite pour développer votre spiritualité, lire ce livre enfoui au fin fond de votre bibliothèque, faire quelques exercices sportifs, ou encore prendre davantage soin de vous et de vos enfants. Sur notre page Facebook, nous continuerons de vous aider en vous partageant des conseils pour se sentir bien, malgré le confinement. 

Sur le terrain,  nous sommes en train d'initier aux actions dans nos principaux pays d'intervention . Nous vous donnons des informations plus exemples d'ici quelques jours sur notre site ainsi que sur les réseaux sociaux. Un mot à tous: courage



LA PREMIÈRE DAME DU MALI REÇOIT LIFE

Au Mali, l’équipe de LIFE a été reçue au Palais Présidentiel par la Première Dame.

En effet, les actions de LIFE depuis 4 ans au Mali sont reconnues et très appréciées tant sur la qualité que sur l’impact en faveur des populations les plus défavorisées.

LIFE, en partenariat avec le gouvernement Malien, contribue à l’effort de réconciliation et de lutte contre les dérives terroristes au Nord du pays par des projets d’accès à l’eau potable et à l’énergie solaire en zone rurale.

Château d’eau LIFE

De plus, en collaboration avec son partenaire l’Institut de Cooperation Internationale (ICI), LIFE forme des jeunes et crée de l’emploi dans le domaine de l’eau potable, de l’énergie renouvelable et du numérique grâce à son centre de ressource et de formation à Mopti, zone en tension actuellement.

La Première Dame du Mali, Madame Keïta Aminata Maïga, a reçu les équipes de LIFE pour envisager le développement de nos activités au Mali notamment durant la période du RAMADAN avec la fondation AGIR.

De gauche à droite : M. SISSOKO (Coordinateur ONG AGIR), M. Hervé DUBOIS (Directeur exécutif LIFE), la première Dame du Mali, Abdourahmane (Coordinateur qualité Afrique LIFE)

AIDE D’URGENCE À DJIBOUTI

En Janvier, LIFE a mené une mission d’urgence pour les communautés vulnérables du camp de Damerjog en république de Djibouti.

Pour rappel, la République Djibouti est un pays aride, coincé entre la Somalie et l’Erythrée qui fait face au Yémen en guerre actuellement. Cette situation géographique provoque des pénuries alimentaires importantes accentuées par la rareté de l’eau et des prix élevés des denrées alimentaires. La mauvaise alimentation et la malnutrition demeurent donc les préoccupations pour le pays, avec notamment près de 60% des ménages dans les zones rurales qui connaissent de grandes difficultés pour l’autosuffisance alimentaire.

Dans le cadre de la réponse aux besoins d’urgence alimentaires des populations vulnérables de Djibouti, LIFE et l’Office National d’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (ONARS) en étroite collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont organisé dans la journée du mercredi 22 janvier 2020 une distribution de vivres en faveur des 720 ménages vulnérables issue du quartier Cheikh Farah à Damerjog. Cette donation qui était composée de produits alimentaires de première nécessité (riz, sucre, farine et huile) a permis de soulager la souffrance quotidienne qui pèsent sur cette population vulnérable installée en 2018 par le gouvernement Djiboutien.

La cérémonie de remise des vivres s’est déroulée en présence de plusieurs représentants officiels dont notamment, le sous-préfet de Damerjog, Abdi Chaid, le secrétaire exécutif adjoint de l’ONARS, Mohamed Ali, le coordinateur des projets de l’ONARS, Houssein Mohamed Chardi, le directeur exécutif de l’ONG LIFE, Hervé Dubois ainsi que Mme Deka Moussa représentante du PNUD.

A noter également la présence des gendarmes qui ont assuré la sécurité et le bon déroulement de cette distribution. Ainsi, les équipes de terrain de l’ONARS et du PNUD ont pu procéder à la vérification d’usage des cartes d’identification au cours de laquelle les 720 ménages répertoriés sur le site ont pu bénéficier d’une ration complète composée de 25KG de riz, 25KG de farine, 20kg de sucre et 3 litre d’huiles.

Au nom des bénéficiaires, Mme Waris, représentante des réfugiés n’a pas manqué de remercier de tout cœur l’ONARS et LIFE pour cet appui de taille. « Sans nul doute, ces denrées alimentaires contribueront à remédier au taux élevé de malnutrition parmi les enfants et les femmes du camp » a-t-elle conclu.