LIFE distribue des colis alimentaires au Cambodge avec le Ministre du travail

Après la Thaïlande, Life est aussi intervenu dans un autre pays d’Asie, le Cambodge. L’occasion de distribuer des colis alimentaires à des familles dans le besoin.

100 colis distribués

Grâce à la mission 1€/1Ftor, Life a pu distribuer 100 colis alimentaires à 100 familles dans le besoin, recensées par les autorités locales. Cette distribution a eu lieu dans une mosquée de Phnom Penh, en présence d’Othman Hassan, le ministre du travail au Cambodge. Celui-ci est également le Président de l’organisation “Cambodian Muslim Development Foundation” qui agit en faveur de la population musulmane du Cambodge.

IMG_1159
Au cours de cette distribution, les familles ont reçu des colis alimentaires bien remplis, puisqu’ils pesaient près de 45kg. Ils étaient composés de 25kg de riz, 4 boites de Milo (chocolat en poudre), 1 carton de 50 paquets de nouilles locales, 2 L d’huile, et 3 kg de sucre. Des colis si bien chargés el hamdulillah, qu’ils étaient lourds à porter pour les bénéficiaires, comme en témoignent les photos.

IMG_1141Au cours de la distribution, Othman Hassan, Ministre du travail, nous a fait part d’une information qui fait plaisir. Il se trouve qu’habituellement leur fondation reçoit des aides de la Malaisie, de Singapour, et des pays Arabes. Ce ramadan, les dons venaient aussi de France grâce à nos donateurs.

Pour continuer de soutenir et épauler les populations musulmanes du Cambodge, offrez des repas en ces derniers jours de ramadan !

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Grâce à ses donateurs, Life finance des iftars en Thaïlande

On n’y pense pas forcement, mais il y a aussi des musulmans en Thaïlande. Et là aussi, il y a des frères et des sœurs qui ont besoin de notre soutien.

Life dans les écoles

Au cours de la mission 1€/1Ftor en Thaïlande, nous avons pu, grâce aux dons des donateurs et de nos partenaires locaux, intervenir dans 4 écoles. Une occasion de penser aux écoliers et étudiants les plus démunis. C’est donc dans un cadre où la discipline et l’ordre font loi, comme en témoignent les photos et vidéos, que les iftars ont eu lieu.IMG_1003

L’occasion pour le corps enseignant de remercier Life, ses donateurs, et bien-entendu Dieu pour cette attention en ce mois de ramadan. D’ailleurs, le proviseur de l’école de Paeranoue a même fait l’effort de parler en français !

Life dans les Mosquées et les villages

IMG_9570Naturellement, nous ne nous sommes pas arrêtés aux écoles. Nous sommes aussi intervenus auprès des mosquées dans différents villages, ce qui nous a permis de partager les dons des donateurs avec plus de personnes dans le besoin.

Nous avons donc financé plusieurs iftars avec au menu des plats ou aliments typiques du pays tel que du riz au poulet curry ou du jus de noix de coco. Ces repas étaient l’occasion d’offrir un moment de convivialité à des orphelins, des jeunes, des personnes âgées, des femmes, des enfants.

IMG_1225

Ces iftars intergénérationnels étaient l’occasion de célébrer un repas de rupture de jeûne, comme nous le faisons dans nos maisons. Là aussi, des remerciements et des dou3as ont été adressés à Life, et ses donateurs pour le soutien et l’attention portés.

Pour continuer de soutenir nos frères et sœurs en Thaïlande, mais aussi par de là le monde, faites un don en ces derniers jours de ramadan. D’ailleurs, le Prophète saws était lui-même beaucoup plus généreux au cours des derniers jours de ramadan !

  IMG_1040               IMG_1085

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉 https://life-ong.org/ramadan/

Life à Gaza pour un ramadan solidaire

Un mois de solidarité sans penser aux jeûneurs palestiniens qui subissent l’injustice au quotidien est impensable. Grâce aux donateurs Life a pu distribuer des colis alimentaires à Gaza à l’occasion de la mission 1€/1Ftor.

  Distribution des colis alimentaires

Avec la permission d’Allah swt, et grâce aux dons versés par les donateurs, Life a pu intervenir en Palestine pour venir en aide à des familles démunies. En effet, les colonies et les sièges affaiblissent les populations, laissant certaines familles dans des situations précaires.

Après recensement des familles dans le besoin, Life a pu distribuer par le biais des partenaires locaux, des centaines de colis alimentaires. Les bénéficiaires, qui pour certains venaient avec un cadi comme on peut le voir dans les vidéos, repartaient avec de la farine, des pommes de terre, de l’huile et pleins d’autres aliments pour un Ramadan le plus confortable possible.

Distribution au Camp de réfugiés de Jabaliya

IMG_9553

La dernière distribution à avoir lieu a été réalisée dans le camp de réfugiés de Jabaliya. À travers la vidéo, on découvre un camp en mauvais état, avec des pierres sur les toits pour faire tenir la tôle, et des enfants très jeunes qui attendent eux aussi leurs colis alimentaires. Le commentateur nous apprend d’ailleurs que ces réfugiés vivent des conditions de vie très difficilement du fait de l’occupation et de ses conséquences.

Témoignages

IMG_9500

À l’occasion de ces distributions, deux hommes se sont exprimés pour faire part de leur reconnaissance à l’égard des donateurs qui facilitent leur quotidien au cours de ce ramadan. Le premier remercie au nom des réfugiés de camp de Jabaliya les donateurs pour ces colis alimentaires du ramadan.

Le deuxième est Mounir Mustapha, père de 5 enfants, remercie LIFE et ses donateurs pour l’aide et le soutien apportées aux Palestiniens qui vivent une situation très difficile dans la bande de Gaza.

Alors pour continuer à soulager et soutenir nos frères et sœurs Palestiniens, n’hésitez pas vous aussi à financer des Iftars !

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Somalie : 70 tonnes de nourriture distribuées dans une ville en ruine

Pour cette dernière étape de la mission 1€/1 ftor, nous avons eu l’honneur de faire la plus grosse distribution jamais réalisée par LIFE.

Plus de 800 familles abandonnées à leur sort

Nous avons visité la vielle Mogadiscio qui était une ville faste où les occidentaux venaient pour prendre du bon temps. Aujourd’hui, c’est un grand bidonville jonché de déchets à l’odeur nauséabonde. Le grand hôtel est aujourd’hui habité par des réfugiés, plus de 400 familles vivent dans les chambres en ruine de l’hôtel. Et ce, depuis 1995, en attendant qu’une aide leur soit apportée… Nous avons ensuite visité un camp de réfugiés provisoire, mais qui existe toujours depuis 1992.

Les réfugiés vivent depuis cette date sous des tentes.IMG_0555Au total, c’est 896 familles qui vivent dans des situations très précaires, réparties dans 4 ou 5 camps, dont un qui l’ancienne ambassade de la France. Ces familles sont oubliées du monde depuis les années 90, elles n’ont rien. Le dernier don qui leur a été fait, c’était des tentes il y a plus d’une dizaine d’années.

Au vu de la situation, nous avons consulté le comité exécutif de Life. Grâce aux dons des donateurs, nous avons été en mesure d’envoyer 40 000 euros supplémentaires pour la mission Somalie. Toutes les équipes partenaires se sont activées auprès de leur réseau, pour que ces familles puissent bénéficier d’un colis de ramadan le lendemain.

70 tonnes de nourriture distribuéeIMG_0563

Le lendemain, comme prévu, nous avons effectué la distribution exceptionnelle. En effet, non seulement elle s’est déroulée sous les projecteurs de la presse et de la télévision nationale, mais en plus, grâce à la générosité des donateurs, nous avons pu distribuer 70 tonnes de nourriture. C’est du jamais vu dans cet endroit abandonné de tous.

C’est donc 700 familles (environ 4 000 personnes) qui ont pu bénéficier d’un colis de ramadan, leur permettant de passer un ramadan décent el hamdulillah. Toutefois, dans ce bidonville il reste encore 300 familles qui n’ont pas pu bénéficier d’une aide, raison pour laquelle il est nécessaire de se mobiliser pour leur faire profiter eux aussi d’un ramadan agréable.

Enfin, pour notre dernier soir en Somalie, nous avons fait un dernier repas de iftar dans l’orphelinat qui est le lieu de préparation des iftar de la campagne 1€/1Ftor. Un bon moyen de boucler la boucle.

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Somalie : 40 tonnes de nourriture pour 400 familles

Pour ce deuxième de jour de la mission 1€/1Ftor en Somalie, nous avons distribués des colis alimentaires à des personnes recensés comme étant les plus vulnérables du bidonville.

Distribution de 40 tonnes de nourriture

Retour à la mosquée Al-Hassan pour effectuer une grosse distribution. Les imans ont recensé 400 familles qui sont les plus vulnérables du bidonville. Parmi elles, des personnes veuves, handicapées, mutilées, malades, âgées…

Les bénéficiaires ont reçu un colis d’une valeur de 99€ qui contenait : 25 kg de riz, 25 kg de sucre, 25 kg farine, 2 gros bidons d’huile, 2,5 kg de lait, des dattes.

Du fait de la pauvreté et de la malnutrition, les mères ne sont pas en mesure de produire suffisamment de lait pour leur bébé, et le lait en poudre coûte une fortune. Les populations vivent avec de l’eau, du mil, de la farine, et tout ce qu’ils peuvent trouver. Avec le lait, le but est donc d’aider les mères à nourrir leurs enfants correctement. Nous avons déjà fait le test dans des villages reculés du Cameroun, les résultats ont été très positifs : recul de la mortalité infantile et des maladies infantiles, avec seulement 1 mois d’aide. Que seraient les résultats si nous pouvions agir toute l’année !

Ensuite, Abd Al-Karim, président de Life, a pris la parole, puis l’imam du bidonville et celui de la grande Mosquée ont fait des invocations pour les donateurs, les bénéficiaires, et les membres de Life.

Un pays qui se reconstruit

En attendant l’organisation de la distribution, nous avons visité le nouveau centre de formation de la police. Nous avons d’ailleurs rencontré le chef de la police de toute la Somalie. Il était très heureux qu’une aide soit apportée aux Somaliens sans se laisser atteindre par les préjugés que subit le pays.

Ensuite, nous avons visité le premier centre de Somalie pour les aveugles qui accueille plus d’une centaine d’enfants et quelques adolescents. Depuis la guerre, il n’y avait pas eu de centre pour aveugles, ni même de livres en braille, ils étaient complètement laissé. De ce fait, ce centre est une vraie révolution qui est le fruit de financement multiple.

Toutefois, ce n’est pas le grand luxe, ils sont 30 par dortoirs, et il y a un manque de financement pour l’alimentation. Donc nous avons organisé un iftar pour ces jeunes, avec des fruits, des dattes, du jus et un plat de résistance. C’était comme un repas de fête pour eux. Et puis la nuit est tombée, et nous avons dû partir après salat el maghreb, escortés par l’armée.

Mobilisons-nous pour offrir plus d’iftars à ces jeunes aveugles, afin qu’ils puissent profiter d’un ramadan aussi familial et festif que le nôtre.

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Somalie, pays oublié de l’humanitaire

Il y a les traditionnels pays d’intervention tels que la Palestine, la Syrie et d’autres. Et puis il y a la Somalie, où la population vit dans un pays en ruine depuis que les conflits l’ont meurtri

 

 Un pays sous haute tension

Nous sommes arrivés dans un pays où la tension est palpable. L’armée est présente partout, les militaires sont armés jusqu’aux dents, chacun de nos déplacements est encadré par les forces de l’ordre, notre hôtel est surveillé par des gardes dans des miradors qui ont une assiette dans une main pour rompre le jeûne, et une kalachnikov dans l’autre pour assurer la sécurité. Pour couronner le tout, une journaliste a été assassinée 48h avant notre arrivée.

Rappel sur la situation Somalienne

Selon l’indicateur de Fund for Peace, la Somalie serait le pays le plus corrompu et le plus défaillant au monde. Et pour cause, la Somalie a subi coup d’état et conflits pour le pouvoir, qui ont eu pour effet de plonger le pays dans le chaos, la guerre civile et la famine.

Puis en 1992, l’ONU décide d’intervenir avec l’opération “Restore Hope” (rétablir l’espoir), mais c’est un échec cuisant qui débouche la bataille sanglante de Mogadiscio en 1993. Après quoi, les Etats-Unis se sont retirés du pays, laissant les casques bleus de l’ONU jusqu’en 1995.

Depuis, le pays ne connaît pas de tranquillité sur le plan politique. Il est divisé, laissant un peuple ignoré, et victime des conflits de pouvoirs et des rivalités claniques.

Iftar dans le bidonville de MogadiscioIMG_0712

Sous la protection de l’armée, notre convoi s’est dirigé vers la mosquée de fortune Al-Hassan, à côté d’un bidonville qui comptent 4000 personnes. C’est un lieu fermé par des barricades et surveillés par des gardes armés.

Ce jour-là, nous avons supervisé un Iftar. Nous nous organisons de manière à nourrir un maximum de personnes au cours des nombreux iftar qui seront organisés. Les femmes ne mangeaient pas à table, pour des raisons logistiques, il est plus simple pour elles de prendre le repas à 1€ (composé de riz, d’huile, de viande, de fruits, de dattes) avec elles pour le partager avec leurs enfants. Puis, lorsque la nuit est arrivée, il a fallu rentrer. Il nous était interdit d’être sur le terrain de nuit pour des raisons de sécurité.

IMG_0556 - CopieLa situation des bidonvilles est extrêmement précaire. Nous avons visité plusieurs habitations, et rencontrer les populations pour connaître leurs attentes et leurs besoins. Nous avons d’ailleurs rencontré un homme qui nous a expliqué, qu’avant il vivait bien, il était agriculteur et éleveur, et vivait dans une belle maison. Avec la guerre, il a tout perdu, il vit dans ce bidonville avec ses 5 filles, qui s’occupent de lui car il est devenu handicapé moteur… Nombreux sont ceux qui souhaitent profiter d’un iftar ou d’un repas à 1€, pour leur offrir cette chance, faites un don.

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Fayrouz dans la peau d’une camerounaise

Qui dit une femme sur le terrain, dit un autre regard sur le terrain. Par le biais de Fayrouz, c’est un regard plus particulier qui est porté sur les femmes du Cameroun.

25kg de riz sur la tête, pas si facile

Suite à un défi lancé par son frère, Fayrouz a accepté de se mettre dans la peau d’une Camerounaise en portant un sac de riz de 25kg sur la tête. Ce défi plutôt anodin, montre une réalité souvent ignorée. Le temps d’un instant, Fayrouz pèse toute la difficulté de l’acte, qui est le quotidien pénible des femmes camerounaises. Au quotidien, c’est des seaux d’eau et autres charges lourdes qu’elles portent sur leur tête. Et ce, avec une habilité de maître et sans plaintes.

Découvrez le défi de Fayrouz :

Toutefois, ce pénible défi n’a pas empêché Fayrouz de continuer a porté des sacs de riz au cours de sa mission, notamment pour aider au chargement du camion comme le montre les photos prises sur le terrain..

IMG-20160612-WA0003

Une parole donnée aux femmes

Dans cette volonté de se mettre dans la peau de ces femmes admirables, Fayrouz profite de l’opération 1€/1Ftor pour partager des moments agréables avec les femmes du village. Il y a notamment cette photo à l’énergie contagieuse, où l’on voit ces femmes souriantes qui passent le salam aux donateurs. Ou encore, en leur donnant la parole dans ses vidéos.

Pour conclure avec les mots fraternels

C’est en ce sens, qu’une femme fait part de sa reconnaissance à l’égard des donateurs pour les colis alimentaires reçus à l’occasion de ce ramadan. En disant que s’il y avait plus de donateurs soucieux des conditions de vie de leurs frères et sœurs par de là les frontières, les orphelins pourraient mieux vivre. Et enfin les paroles solidaires de cette femme : “Qu’Allah vous donne beaucoup pour que vous puissiez ouvrir les yeux sur les personnes comme nous”.

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Fayrouz, sur les traces de Mounira…

Fayrouz, qui est la première femme envoyée sur le terrain par une ONG musulmane, n’hésite à pas partager sa mission avec les donateurs de Life. C’est naturellement qu’elle a été sur les traces de celles qui donné naissance à la campagne “Il était une fois Mounira”…

Un parcours périlleux

Dans l’une de ses vidéos, Fayrouz nous invite à marcher sur le chemin parcouru par Mounira et sa mère avant de trouver la mort. Pour rappel, Mounira 14 ans, et sa maman enceinte, ont fait une marche de 2 heures pour aller chercher de l’eau dans un lac. Sur le retour, sa maman a chuté et est tombée dans la rivière. Naturellement, Mounira a tenté de sauver sa mère. Malheureusement toutes deux ont perdu la vie ce jour-là, simplement en allant chercher de l’eau, laissant un père sans femme, ni fille, ni même bébé à naîtreDécouvrir le témoignage du père de Mounira.

Lors de sa mission au Cameroun, pour l’opération 1€/1FTOR, Fayrouz nous montre que le chemin emprunté est difficile d’accès, glissant, dangereux, et l’eau n’est pas potable. D’ailleurs, nous remarquons la présence de fillettes, nettement plus jeunes que Mounira à l’époque. Ces personnes risquent leur vie, et mettent de côté leurs rêves et ambitions pour pouvoir subvenir à leurs besoins quel que soit l’état de l’eau ou le chemin à emprunter.

Une prise de Conscience

Dans son témoignage, Fayrouz invite très clairement à la réflexion, et dit : “Quand est-ce qu’on va ouvrir les yeux ? On imagine que c’est notre mère, que c’est notre sœur qui est enceinte…”.

En effet, que faut-il de plus pour réaliser que pendant que certains ont juste besoin d’ouvrir un robinet, ou de se déplacer au supermarché le plus proche pour avoir de l’eau ; d’autres risquent leur vie pour en avoir. Une eau qui plus est non-potable, et que beaucoup ne boiraient pas au risque d’être fortement malades.

Une solution est possible

À travers ces mots marqués par l’émotion et la prise de conscience de cette triste réalité, Fayrouz invite chacun d’entre nous à mesurer toute l’ampleur de la situation. Elle invite chacun à contribuer au changement en investissant dans la construction de puits soulignant par la même occasion l’intérêt d’investir dans ce puits : une sadaka jaria. Un bienfait dont aucun musulman ne doit se priver pour assurer son salut autant que possible.

C’est en ce sens qu’elle dit : “Offrez des puits… Vous allez sauver des vies pour que l’histoire de Mounira ne se reproduise plus”. Elle propose d’investir dans ce puits à 10 personnes pour que chacun puisse verser 195€. Bien-entendu, chacun ayant des moyens différents et des possibilités différentes, il est possible de faire un don simple, d’un montant libre. Comme Ali ibn Abi Taleb a dit : “N’aie pas honte de donner peu, ne rien donner est encore pire”. Offrez des repas pour seulement 1€: J’OFFRE DES REPAS!

Parce que la vie de chaque musulman compte, et que leurs conditions de vie doivent être dans les préoccupations de chaque musulman, il faut agir pour protéger leur vie, et la nôtre… FINANCEZ UN PUITS!

► J’OFFRE UN PROJET 👉 https://life-ong.org/eau
► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉https://life-ong.org/ramadan/

Distribution de plus 300 colis alimentaires et dernier jour de la mission

Après avoir visité les puits de l’île Sainte-Marie, nous voilà de reparti pour Toamasina pour une rapide distribution de colis, puis pour Antanarivo, pour une grande distribution et un iftar géant.

Distribution de 40 colis alimentaires

Arrivée à l’aéroport de Toamasina, nous avons été accueillis par le convoi avec le 4×4 pour partir directement vers le village de Yambouran. Rappelez-vous, il s’agit du village où nous avons rencontré l’imam qui avait exprimé un besoin pour une quarantaine de familles. Grâce à vos dons, nous avons pu leur distribuer 40 colis alimentaires.

      IMG_0775

Puis, nous avons repris la route de la mort en direction d’Antananarivo.

Préparation de la distribution

Le lendemain, nous avons fait une réunion de préparation avec le président de l’association partenaire, puis nous sommes allés au centre de préparation des colis alimentaires, qui seront envoyés à la mosquée Abou Bakr Sidiq, lieu de distribution.

Ensuite, nous sommes allés vers le 2ème bureau de l’association, qui sert au recensement informatique des bénéficiaires. Près d’un 1 millier de personnes s’enregistraient afin d’obtenir le coupon pour un colis alimentaire. Le président nous a informés qu’ils ont l’ambition de recenser tous les musulmans de Madagascar. Puis dans un 2ème temps, recenser toutes les familles qui vivent dans une situation de grande pauvreté. À ce jour, ils ont recensé 900 familles.

Distribution des colis alimentaires

Vers 14h, direction la mosquée Abu Bakr al Sadiq pour la distribution. Après contrôle des bons, les bénéficiaires ont reçu leur colis. La distribution a duré 2h pour 325 colis distribués.

IMG_0802

Encore une fois, le bémol de cette distribution est qu’il n’y avait pas assez de colis pour aider tout le monde. La demande est beaucoup plus importante que ce que l’on a pu distribuer. Mais Al hamdulillah, ceux qui n’ont rien eu aujourd’hui, pourront revenir le lendemain pour une distribution effectuée par une autre association.

Au cours de cette distribution, un journaliste de la chaîne nationale Malgache est venu, il interviewé Tarek, vice-président de Life, afin de connaitre le but de nos actions et d’en savoir plus sur Life.

Dernier repas autour d’un iftar géant

IMG_0946Enfin, plus de 400 personnes nous ont rejoints à la Mosquée Al-Sidiq pour un iftar géant organisé par Life. De notre côté, nous n’avons pas traîné puisque nous avions notre avion de retour dans la soirée.

C’est le cœur serré que nous avons quitté Madagascar. Le peuple Malgache est un peuple agréable malgré la grande pauvreté. Un pays d’une grande beauté de par ses paysages, mais malheureusement meurtri par la corruption et la politique capricieuse.

Découvrez en vidéo la rupture du jeûne à la mosquée Al-Sidiq:

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉 https://life-ong.org/ramadan/

Toamasina – île de Sainte-Marie (Madagascar) : Visite d’un orphelinat

Mission 1€/ FTOR

Décollage pour l’île Sainte-Marie qui compte 25 000 habitants et 10% de musulmans. À l’époque où elle était occupée par les Arabes, elle s’appelait l’île d’Ibrahim.
Visite des puits
IMG_0450Le but de ce voyage est de vérifier les 5 puits lancés par Life il y a 2 mois sur l’île. Ces puits se trouvent dans des endroits où il n’y a pas d’eau potable. Ils ont un réel problème d’eau. L’île est éloignée et il n’y a pas de système d’assainissement de l’eau.
Le premier puits visité est très symbolique, car il se trouve dans la cour d’un orphelinat géré par Oustad Sylver, qui accueille 160 pensionnaires.
C’était une très forte émotion que d’arriver dans cet orphelinat, et de trouver ces enfants en train de lire le coran dans la salle de prière en ce mois du ramadan. Ces enfants bénéficient d’une école élémentaire, et d’une école coranique sur place.
Ensuite, nous sommes allés visiter les 4 autres puits dispersés dans des villages de l’île. Nous avons eu l’occasion de rencontrer des habitants, dont M. Noureddine. Il nous a expliqué qu’ils attendent avec impatience l’arrivée de leur puits. À ce jour, ils sont obligés de parcourir 1km pour chercher de l’eau.

Rupture du jeûne à l’orphelinat

Life a financé un iftar pour l’ensemble des pensionnaires de l’orphelinat + 40 personnes défavorisées qui vivent aux alentours.
Les enfants ont pris place autour de la sofra, et on s’est assis avec eux. On a fait des dou3as tous ensemble au moment de l’adhan, et on a rompu le jeûne avant de faire salat el maghreb.
Après salat el maghreb, on a fait la deuxième mi-temps du iftar. C’était succulent masha’Allah. Pour nous, ce repas était assez simple, mais pour eux c’était un repas de fête. Habituellement, et du fait des moyens minimes qu’ils possèdent, le repas se résume souvent à du riz avec un bouillon.

IMG_0573                   IMG_0519

On a également eut la joie de vivre un très beau moment de récitation coranique d’une petite perle nommée Zaïtouna.

Bilan de la journée : une grande claque dans notre foi
Quand on voit ces orphelins calmes et qui se contentent de ce qu’ils ont, c’est frappant. Ça nous remet en question, parce qu’en Occident, nous faisons preuve d’ingratitude envers les parents.
Ces orphelins étaient assis par terre, on leur sert à manger de ce qu’il y a, ils n’ont pas de mamans à qui demander de faire un plat en particulier, ou pour les réconforter. C’est une vraie leçon de vie. Qu’on en voit ça soubhana’Allah, on a honte. Qu’Allah nous réforme et qu’il vienne en aide aux orphelins.

Une petite touche positive et mignonne pour vous quitter :

 

Si vous souhaitez continuer à apporter des sourires à ces petits bouts, participer à notre campagne 1€/1 FTOR !

► J’OFFRE DES REPAS : MONTANT LIBRE OU PACK 1€, 30€, 99€ 👉 https://life-ong.org/ramadan/